Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
 | 
D’un point de vue fonctionnel, la structure du cerveau est constituée de trois couches impliquées dans le comportement de base de l’être humain.
  1. La couche la plus profonde - tronc cérébral -  est généralement responsable des processus de survie autonomes tels que la fréquence cardiaque, la respiration, la pression artérielle, la digestion et la fonction d’alerte. Le tronc cérébral est constitué de plusieurs sous-structures de base : la moelle épinière, la protubérance annulaire et le thalamus.
  2. Le tronc cérébral est entouré par une seconde couche - le système limbique - responsable de la motivation, des émotions et de la mémoire. Le système limbique comprend l’hippocampe, les amygdales et l’hypothalamus. 
  3. La troisième couche - cerveau - est fonctionnellement responsable de l’intégration des informations, de la coordination des mouvements, de la pensée analytique et abstraite. Les éléments de base du cerveau sont le cortex cérébral et le corps calleux.  
Le lobe frontal, une partie du cerveau, est impliquée dans la planification, l’organisation, la résolution des problèmes, l’attention sélective, la personnalité et divers fonctions cognitives supérieures, notamment le comportement et les émotions. 

Le système nerveux autonome est constitué d’éléments sympathiques et parasympathiques. La partie sympathique du système nerveux prépare l’organisme aux stress intenses ou à l’activité physique en augmentant la fréquence cardiaque et la puissance des contractions du muscle cardiaque, l’approvisionnement du cœur et des muscles actifs en sang, la vitesse de métabolisme, la pression artérielle, la quantité de gaz échangée entre les poumons et le sang ainsi que l’activité mentale et le temps de réaction. La partie parasympathique contrôle les fonctions élémentaires telles que la digestion, la miction, la sécrétion hormonale et la conservation de l’énergie. Son action, contrairement à la partie sympathique, diminue la fréquence cardiaque, contracte les vaisseaux coronariens et les tissus pulmonaires.

La communication entre les cellules nerveuses s’effectue par le biais de la neurotransmission. Les neurotransmetteurs sont des composés chimiques capables de déclencher, d’amplifier et de moduler les signaux électriques envoyés d’une cellule nerveuse à l’autre. Les neurotransmetteurs se diffusent dans la fente synaptique pour se lier à des récepteurs qui, dans une large mesure, déterminent l’effet final. Les neurotransmetteurs peuvent provoquer des potentiels post-synaptiques excitatoires ou inhibitoires. Les neurotransmetteurs sont des composés chimiques allant d’amines simples (dopamine) et d’acides aminés (acide gamma-aminobutyrique - GABA) à des polypeptides (encéphalines). La noradrénaline, la dopamine, la sérotonine et l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) sont impliqués dans le contrôle de nombreux états émotionnels et mentaux. La plupart des médicaments psychoactifs agissent en modifiant leur métabolisme ou la sensibilité du récepteur à ces neurotransmetteurs.

Central nervous system 1 en

Central nervous system 2 en

Central nervous system 3 en

Central nervous system 4 en

drucken